Le voyagiste russe Labyrinth avait annoncé, samedi, la fin de ses opérations. Suite à sa faillite, près de 27 000 touristes russes sont depuis bloqués à l'étranger.

Les vacances se prolongent bien malgré elles pour près de 27 000 ressortissants russes coincés à l'étranger. En effet, l'AFP a révélé que le tour-opérateur russe, Labyrinth, avait fait faillite. Ce dernier a par ailleurs laissé sur le carreau "les touristes bloqués sans billet de retour", a déclaré le service Touraide qui tente d'aider les voyageurs à trouver des vols pour rentrer chez eux. Certains pays comme la Turquie ont même commencé à expulser les Russes qui étaient logés à l'hôtel en l'attente d'une solution.

La faillite de Labyrinth serait en partie liée à la crise ukrainienne. Le bras de fer qui oppose la Russie à l'Ukraine serait effectivement à l'origine d'une crispation du marché touristique russe et d'une dépréciation de la devise du pays provoquée par la fuite de capitaux. Le tour-opérateur est par ailleurs le quatrième voyagiste russe à faire faillite en l'espace de trois semaines.

A lire aussi : Où partir en vacances pour gagner un max de pouvoir d'achat ?

Publicité
La crainte d'un "effet domino""La situation économique et politique a eu un impact néfaste sur le nombre de réservations", a par ailleurs déclaré Labyrinth dans un communiqué pour expliquer sa cessation d’activité. De plus, l'agence confirme que la baisse de la valeur du roubles a réduit le pouvoir d'achat russe. De ce fait, "la Turquie a commencé dès (dimanche, ndlr) a expulser nos touristes de leurs hôtels, or c’est en Turquie que la majorité de nos touristes vont se reposer", a rapporté l'AFP d'après les propos d'Irina Shchegolkova, porte-parole de l’Agence fédérale de tourisme de Russie. Si cette dernière se félicite cependant de l’attitude de la Bulgarie et de la Grèce qui ont décidé de ne pas pénaliser les touristes concernés par la faillite du voyagiste, elle craint tout de même un "effet domino" venant d'autres pays.

Vidéo sur le même thème : Vacances désorganisées pour les touristes russes