Au Brésil, un nourrisson déclaré mort à la naissance a ressuscité trois heures plus tard, alors qu’il se trouvait dans son petit cercueil, dans une église.

Un nourrisson brésilien, Yasmin Gomes, a été déclaré décédé à sa naissance. Le bébé est cependant revenu à la vie, trois heures plus tard, alors qu’il était sur l’autel de la chapelle de l’hôpital, placé dans son cercueil et prêt à être envoyé à la morgue. C’est sa grand-mère, venue prier pour sa petite-fille décédée, qui a découvert que les jambes du bébé bougeaient et que ses yeux étaient ouverts.

Un miracle inattenduL’infirmière qui s’est occupée du nourrisson a déclaré : "C’était un petit ange, un enfant, je ne pouvais m’imaginer l’envoyer à la morgue." Elle non plus ne s’attendait pas à ce miracle, pour elle, Yasmin était bel et bien décédée, mort-née. "Je vous assure que ce bébé était mort. Je l’ai vu de mes propres yeux. Elle était bleue, complètement morte."

Une erreur des médecins ?Le médecin qui a fait accoucher la maman et signé le certificat de décès a déclaré : "Les gens peuvent faire leurs propres conclusions, mais seuls ceux qui étaient là savent ce qui s’est réellement passé. En 20 ans de médecine, je n’ai jamais vu ça. Elle n’avait plus de pouls, tous les instruments montraient qu’elle ne respirait plus."

Publicité
Rebaptisée pour l’occasionLe nourrisson s’appelait Yasmin Gomes, mais ses parents l’ont rebaptisé Victoria, qui signifie "victoire" en portugais. Une jolie façon de rendre hommage à son triomphe, lors de sa bataille contre la mort.   

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :