Un hôpital australien a récemment envoyé 200 avis de décès aux médecins traitants de ses patients. Problème : ces derniers n'étaient pas morts.

L’administration de l’Austin Hospital de Melbourn (Australie) a dernièrement commis une erreur qui aurait pu susciter la panique parmi les familles des victimes. En effet, pas moins de 200 avis de décès ont été envoyés aux médecins traitants de patients soignés dans l’établissement. En réalité ces derniers étaient bel et bien vivants et avaient même été autorisés à sortir.

Un médecin a présenté ses condoléances à la famille

Réalisant rapidement son erreur, l’Austin Hospital a dû appeler les médecins un à un pour rassurer sur l’état de santé des malades et se confondre en excuse.Manque de chance, un des docteurs avait d’ores et déjà présenté ses condoléances à la famille d’un de ses patients, indique le Herald Sun.

L’hôpital de Melbourne a expliqué qu’une erreur humaine était à l’origine de l’envoi de cette fausse information, précisant en outre que l’administration venait de changer de système informatique. Les 200 patients en questions avaient en fait été autorisés à quitter l’hôpital. Dans ce cas, une lettre est automatiquement transmise à leur médecin.

Le président de l'Association des médecins australiens pour l'Etat de Victoria a considéré cette erreur comme inacceptable. Selon lui, "les problèmes d'informatique ne peuvent en aucun cas nuire aux soins des patients ni à la confiance dans le système de santé."

Publicité
Cet incident est le deuxième en cinq mois, rappelle The Guardian. Un autre problème informatique avait perturbé l’organisation de rendez-vous avec les médecins. Certains patients gravement malades avaient ainsi manqué des consultations très importantes.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité