Entre le 28 et 31 mai dernier, la NASA a repéré un énorme trou dans le Soleil. Un trou qualifié de coronal, dit froid, qui pourrait causer des aurores polaires et des problèmes de communications satellitaires. Explications.

La NASA a découvert un trou dans le Soleil. Entre le 28 et 31 mai dernier, l’agence spatiale américaine a en effet repéré un énorme trou à la surface du Soleil. Ce trou est appelé trou coronal, et représenterait une zone froide dans le Soleil. C’est le plus gros trou jamais observé sur le Soleil depuis plus d’un an. Ce trou coronal est en fait une perte de matière du Soleil, qui entraîne des vents solaires, c’est-à-dire des vents constitués de poussières, d’électrons et d’ions, qui provoquent sur Terre des orages magnétiques, en d’autres termes de très violents orages. 

Est-ce que ce trou représente un risque pour l’homme ? Selon la NASA, ce trou ne représente rien de vraiment très grave pour l’homme. Il ne serait à l’origine que d’aurores boréales sur Terre. Une aurore boréale, communément appelée aurore polaire, est un phénomène lumineux, généralement représenté par un voile de couleurs très vives, souvent le vert. Ce phénomène a surtout lieu dans les régions proches des pôles à certaines périodes de l’année.

Publicité
Un peu plus embêtant… les black-out La perte de matière dans le Soleil, soit cet énorme trou coronal n’inquiète pas la NASA, cependant il se peut que ce trou soit la cause de futurs black-out. Ce qui endommagerait le fonctionnement des GPS et des téléphones portables durant les deux prochains mois. Selon 20 minutes, l’Europe de l’ouest serait la partie du monde la plus vulnérable face à ce phénomène. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité