Aux larges des côtes britanniques, un chalutier parti de Bretagne a rencontré un sous-marin de manière inopinée... 

Les affrontements entre le Portugal et la France ont pris une étrange forme mardi matin en plein océan Atlantique. Le centre de sauvetage de Corsen (Finistère) indique que le Daytona, un chalutier de Saint-Brieuc, a lancé ses filets près de l’endroit où se trouvait le sous-marin portugais Tridente.

Le submersible effectuait alors un exercice de plongée en compagnie de la marine britannique quand il a été pris dans les filets français. Forcé de remonter pour avertir les pêcheurs de sa présence, le Tridente a ainsi pu éviter de les emporter avec lui dans les fonds océaniques.

À lire aussi – Strasbourg : un bateau s'encastre dans un ponton sur le Rhin

Des marins chanceux

L’incident est survenu à environ 55 kilomètres au large de l’Angleterre. Selon un communiqué de la Préfecture maritime de l’Atlantique (Premar), aucun blessé n’est à déplorer. Le Daytona a relâché son filet et repris la direction de son port d’attache. Pendant ce temps, les secours anglais ont été dépêchés pour libérer le sous-marin.

Publicité
Cette aventure heureusement sans victime rappelle la théorie liée à la disparition du Bugaled Breizh dans la Manche en janvier 2004. Malgré le non-lieu prononcé le 21 juin dernier, les familles des disparus persistent à croire qu’un sous-marin a pu accrocher le câble du chalutier, causant son naufrage.

Vidéo sur le même thème – Bugaled Breizh : L'affaire n'est pas encore terminée

Publicité