Un Américain misogyne et ambigu sur la question du viol voulait organiser des manifestations un peu partout dans le monde, dont en France, finalement annulées devant les contestations.

Le blogueur américain anti-féministe, Roosh V., voulait organiser des manifestations dans 43 pays, dont la France, "interdites aux femmes, aux homosexuels et aux transsexuels", prévues samedi.

Mais l’homme né en 1979 a dû finalement renoncer à ces projets face à la broncas de plusieurs associations. "Je ne peux plus garantir la sécurité ou la confidentialité des hommes qui voudraient venir le 6 février", a-t-il écrit sur son site internet.

Un billet "satirique" sur la légalisation du viol

De son vrai nom, Daryush Valizadeh, le blogueur milite pour la dépénalisation du viol. Dans un article de février 2014, intitulé "Comment arrêter le viol" et cité par The Independent (en anglais), il écrit : "Je propose que nous rendions les violences sexuelles sur une femme non punissables par la loi, si elles n'ont pas lieu sur la place publique." Selon ce dernier, c’est aux femmes de ne pas se faire violer en se protégeant et non aux hommes de se contenir. Il écrit ainsi dans l’article sus-cité :"Si le viol devient légal en vertu de ma proposition, une fille va protéger son corps de la même manière qu'elle protège son sac et son smartphone (...) Le viol serait ainsi pratiquement éliminé le premier jour où cette proposition serait appliquée."

Mais l’homme ne voudrait pas vraiment légaliser le viol et a précisé que son article était un "billet satirique". "Légaliser le viol est absurde, je ne pensais pas être pris au sérieux", indique-t-il sur son blog. Reste que le militant pro-viol est aussi et surtout anti-féministe et souhaite promouvoir la "néomasculinité", un concept qui, dans sa bouche, devient vite misogyne. Ainsi de ses autres billets intitulés : "Quand non veut dire oui", "Pourquoi les femmes ne devraient pas travailler", "Les attitudes et les décisions des femmes doivent être contrôlées par les hommes"… 

De multiples pétitions contre le blogueur

Publicité
Afin de réunir ses adeptes, Roosh V. voulait donc organiser demain un grand rassemblement mondial intitulé "The Return of Kings" (Le retour des rois) dans 43 pays différents, notamment en Inde, Australie, Etats-Unis, Canada, Belgique, Suisse, et en France (Paris et Nantes). Mais devant la levée de boucliers de plusieurs associations féministes, le blogueur a dû renoncer à ces réunions. Une pétition a ainsi été adressée aux maires de Paris, Nantes, Bâle et Bruxelles. L’homme fait aussi l’objet d’une pétition contre lui signée par plus de 250 000 personnes, enfin plutôt contre Amazon pour que la société ne vende plus les livres auto-publiés de l’activiste pro-viol, suivi par environ 20 000 personnes sur les réseaux Twitter et Facebook.

Vidéo sur le même thème Messages et dérapages féministes à Barcelone

mots-clés : Manifestations, France
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité