L'Etat Islamique aurait récemment installé un camp d'entraînement en Europe. Un bastion qui pourrait servir de porte d'entrée sur l'Occident.

L'Etat Islamique (EI) commencerait à s'implanter en Europe. Arrivés en Bosnie, les jihadistes y auraient établi leur bastion dans le petit village d'Osve, à 130 kilomètres au Nord de Sarajevo. D'après le Daily Mirror, plusieurs combattants occidentaux auraient déjà été formés dans ce nouveau camp d'entraînement, avant de partir pour la Syrie. 

À lire aussi - Daesh : des enfants entraînés à la décapitation sur des poupées

Daesh aurait secrètement acheté des terres dans le village bosniaque d'Osve, a révélé dimanche le quotidien britannique. Ce dernier précise que plusieurs propriétaires du village seraient également pro-jihadistes: comme Harun Mehicevic, sympathisant de l'EI qui vit actuellement en Australie, Osman Kekic et Jasin Rizvic.

Il se trouve que la Bosnie est une "position stratégique grâce à sa proximité avec la mer Méditerranée", accessible, donc, depuis l'Irak, la Syrie et l'Afrique du Nord. Et si il s'avère que l'EI a bien établi un camp d'entraînement à Osve, le danger sera alors considérable pour l'Europe de l'Est. "La Bosnie est à un carrefour qui convient parfaitement aux djihadistes (...) proche de la Serbie et de la Turquie, pays par lesquels circulent les terroristes", a expliqué le journal algérien l'Expression.

Un village sympathisant

Publicité
De leur côté, plusieurs villageois redoutent que la présence jihadiste prennent de l'ampleurD'après une étude sur le jihadisme en Bosnie, "The Lure of the Syrian War : The Foreign Fighters", 156 hommes et 36 femmes bosniaques seraient partis entre 2013 et 2014 pour la Syrie. Parmis eux, "48 hommes et 3 femmes seraient officiellement rentrés en janvier dernier"."Nous entendons régulièrement des coups de feu provenant des bois, à chaque fois pendant des périodes prolongées. Cela arrive chaque semaine", a confié une source anonyme du Mirror.

Video sur le même thème : Dans sa lutte contre l'Etat Islamique, Ryad annonce l'arrestation de 431 personnes