Alors que la reine Beatrix des Pays-Bas a récemment abdiqué après 33 ans de régne, son fils Willem-Alexander sera officiellement intronisé ce mardi 30 avril. Lui et son épouse Maxima deviendront ainsi roi et reine de Hollande.

Les Pays-Bas s’apprêtent à avoir une nouvelle reine et un nouveau roi. Willem-Alexander sera en effet intronisé ce mardi 30 avril à Amsterdam, après que sa mère, la reine Beatrix ait décidé d’abdiqué en sa faveur. A 46 ans, le futur monarque a  longtemps été considéré comme un fêtard incapable d’occuper des fonctions royales. Marié en 2002 à l’Argentine Maxima Zorreguieta, il va ainsi succédé à sa mère, laquelle a régné pendant 33 ans. Et si cette dernière a marqué le pays, notamment pas sa collection de chapeaux en couleurs, son fils peut compter sur sa belle épouse pour prendre le relais. Maxima a même, semble-t-il, d’ores et déjà conquis le cœur des Hollandais.

Maxima devra composer avec l’ombre du passé de son pèreA 41 ans, la future reine est en effet parvenue à trouver sa place à la cour de Hollande et ce, malgré l’ombre du passé de son père. Alors que ce dernier a servi un régime militaire répressif, la jeune femme a été contrainte de renoncer à la nationalité de ses parents et doit se priver de parler espagnol en public pour satisfaire aux convenances exigées par son nouveau milieu. Elle a par ailleurs dû se marier sans la présence de ses parents, ces derniers étant persona non grata dans sa belle-famille.

"Elle a une grande sensibilité"Des contraintes certainement difficiles à accepter mais qui ne semblent pas démonter Maxima. En 2006, la princesse est d’ailleurs allée la rencontre des Grands-mères de la place de Mai en Argentine, un mouvement emblématique de la dénonciation des crimes de la dictature, pour leur témoigner son soutien."Oui, nous nous sommes réunies avec Maxima (…) C’était une réunion très positive. Car elle a démontré que la question des Droits de l’homme ne la laissait pas indifférente" a déclaré Estela de Carlotto, la présidente de l’organisation, avant d’ajouter : "Elle a une grande sensibilité et m’a semblé très intelligente, beaucoup plus liée à l’Argentine que ce que j’imaginais".  

Publicité
Interrogée sur la cérémonie d’intronisation de son époux, la future reine a simplement indiqué : "Il s’agit d’un moment constitutionnel lors duquel mon mari deviendra roi et non, mon père n’y a pas sa place s’il y a de telles questions qui sont soulevées".  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité