Une Britannique de 34 s’est tuée dimanche soir après avoir entrepris de traverser la Manche à la nage, entre la Grande-Bretagne et la France.

Défi mortel. Le ministère des Affaires étrangères a  annoncé lundi qu’une Britannique est décédée dimanche soir après avoir tenté de rejoindre la France depuis la Grande-Bretagne et ce, à la nage. Agée de 34 ans, Susan Taylor, avait entrepris cette traversée de la Manche pour le compte d’associations caritatives. Elle est finalement décédée à l’hôpital de Boulogne-sur-Mer dans le Nord de la France. D’après les associations pour lesquelles elle avait décidé de relever ce défi, la jeune femme avait récolté plus de 5.000 livres. Cette somme devait ensuite être versée à un établissement de soins palliatifs pour enfants, Rainbows, et à une association pour diabétique au Royaume-Uni, Diabets in UK.

"Moins de 1.000 personnes" ont réussi cette traversée à la nageConsciente de la difficulté de sa traversée, Susan Taylor avait écrit sur son site Internet : "Moins de 1.000 personnes sont parvenues à terminer la traversée à la nage des 34 kilomètres de la Manche, alors que plus de 3.000 ont atteint le plus haute sommet du monde". Entraînée pendant plusieurs mois, la jeune femme n’est cependant pas parvenue à rejoindre le sol français.  La préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord (Premar) a en effet indiqué qu’elle a été prise en charge par les secours alors qu’elle se trouvait dans le nord-est du cap Gris-Nez, dans la baie de Wissant (Pas-de-Calais). C’est le navire anglais de 10 mètres qui l’accompagnait lors de sa traversée qui a prévenu les secours vers 17 heures.

Publicité
Suite à cet accident tragique, la Premar a rappelé que si la traversée de la Manche à la nage est autorisée dans le sens Grande-Bretagne - France, par l’intermédiaire de deux associations reconnues par les autorités britanniques, la traversée à la nage au départ des côtes françaises est, elle, "formellement interdite (...) du fait de la dangerosité de la zone où le trafic maritime est particulièrement dense et où les conditions météorologiques peuvent parfois être difficiles". 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité