Un vaste réseau de trafic d’êtres humains a été démantelé jeudi. Plus de 200 hommes auraient été emmenés de Roumanie pour être exploités en Allemagne.

Le parquet roumain en charge de la lutte contre la criminalité organisée (DIICOT) a annoncé ce vendredi avoir mis la main sur un réseau de trafic d’être humains qui opérait entre la Roumanie et l’Allemagne.  En tout, plus de 200 personnes, dont des mineurs, auraient été exploités dans des "documents pornographiques" ou forcées à avoir des "relations sexuelles tarifées avec des citoyens allemands". Toutes les victimes étaient de sexe masculin. Elles auraient été "racolées et transportées en Allemagne" par trois Roumains qui pratiquaient des sports de contacts dans un club sportif de la ville de Craiova, au Sud de la Roumanie.

Auditions et perquisitionsLes procureurs chargés de cette affaire ont par ailleurs indiqué qu’une cinquantaine de personnes sont actuellement auditionnées. La police roumaine effectuerait également des perquisitions au domicile des différents suspects.  Cette enquête a été menée conjointement par les autorités judiciaires allemandes et roumaines.

Publicité
En novembre dernier, des experts de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et de plus plusieurs pays européens avait tiré la sonnette d’alarme après avoir constaté une "hausse inquiétante" de la traite d’êtres humains en Europe du Sud-Est et notamment des mineurs. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité