Lundi, le résultat des analyses des ossements humains trouvés dans le tombeau d'Amphipolis a été annoncé par le ministère grec de la Culture. Ces os appartiendraient à cinq personnes.

Ce n'est pas un, mais bien cinq squelettes qui ont été mis au jour dans le caveau d'Amphipolis. Entreprises à l'été 2014, les fouilles du tombeau, au nord de la Grèce, avaient débouché sur la trouvaille d'ossements humains. Dans un premier temps soupçonnés d'appartenir à un seul personnage, ces vestiges humains correspondent finalement à cinq squelettes, a précisé lundi le ministère de la Culture grec dans un communiqué.

Le mystère d'Alexandre Le GrandAvant que le ministère de la Culture communique les analyses, les hypothèses allaient bon train sur l'identité du défunt. La localisation du sarcophage, en Macédoine où a régné Alexandre Le Grand (356-323 av. JC), a poussé spécialistes et passionnés à penser qu'il s'agissait de la tombe d'un proche ou d'Alexandre lui-même. Les récentes précisions dénombrant plusieurs corps alimentent de nouveaux fantasmes quant à leurs identités. Les chances que ce tombeau soit celui du grand conquérant paraissent cependant quasi-nulles.

Publicité
Quelles sont ces cinq personnes ? Parmi les individus, se trouveraient une femme d'environ 60 ans, deux hommes de 35 à 45 ans et un nouveau-né, selon les chercheurs. Le cinquième individu n'aurait pour restes que des os brûlés. De nouvelles analyses essaieront de déterminer le type d'alimentation des défunts ou l'existence d'éventuelles pathologies. Des comparaisons génétiques auront également lieu entre trois dépouilles pour déterminer s'il existe un lien de parenté.

Vidéo sur le même thème - Grèce : le squelette du tombeau d'Amphipolis mis au jour

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité