Plusieurs kamikazes des attentats de Bruxelles avaient déjà fait parler d’eux au moment des attaques à Paris, dont Najim Laachraoui, suspecté d’être l’artificier des deux attentats.

La même équipe ? Trois jours après les attentats meurtriers dans l’aéroport de Zaventem, et dans le métro bruxellois, les connexions avec les attentats de Paris en novembre dernier se font de plus en plus prégnantes.

Entre les deux attentats, trois terroristes identifiés semblent en être les traits d’union. A savoir les frères Khalid et Ibrahim El Bakraoui, et Najim Laachraoui. Les premiers se sont fait exploser dans l’aéroport pour l’un et dans le métro pour l’autre. Or, leur nom était déjà apparu dans l’enquête après les attentats de Paris : le plus jeune, Khalid, âgé de 27 ans, aurait loué sous un faux nom une planque à Charleroi qui avait servi de base arrière au commando des attentats parisiens.

A lire aussiAttentats de Paris et Bruxelles : qui était Najim Laachraoui ?

Najim Laachraoui, l’artificier de la bande

C’est également lui qui aurait loué l’appartement à Forest, où Salah Abdeslam avait trouvé refuge avant son arrestation vendredi dernier. Lors de la perquisition de l’appartement, Salah Abdeslam avait réussi à s’enfuir tandis qu’un de ses complices se faisait abattre par la police. Il s’agit de Mohamed Belkaïd, logisticien supposé des attentats de Paris.

Publicité
Concernant Najim Laachraoui, dont on a appris mercredi soir qu’il était le second kamikaze de l’aéroport, son nom était aussi apparu après les attentats de Paris car son ADN avait été retrouvé sur plusieurs ceintures d’explosifs. Il est donc soupçonné d’être l’artificier des commandos des attentats franco-belge.

Vidéo sur le même thème : Le monde pleure les victimes des attentats de Bruxelles

Publicité