Julien Blanc, un citoyen suisse fait actuellement polémique sur la toile. Les cours de séduction qu’il propose encouragent les hommes qui les suivent à harceler des Japonaises pour pouvoir coucher avec elles.

Partie du Japon, la polémique continue de grandir sur Internet. Julien Blanc, directeur et conférencier de Real Social Dynamics, est un "expert en séduction" aux méthodes peu conventionnelles. Dans une vidéo prise durant une de ses conférences et diffusée sur la toile dimanche (vidéo en fin d'article), l’homme explique que tous les moyens sont bons pour coucher avec des Japonaises et en général des asiatiques, rapporte le Huffington Post.

Sur cette vidéo de trois minutes, celui qui se présente lui-même comme un "pick-up artist" (comprendre artiste de la drague), enseigne à son public qu’au Japon, les règles culturelles poussent les femmes à ne pas réagir. "À Tokyo, si vous êtes un homme blanc, vous pouvez faire ce que vous voulez. Saisir les filles par le bras, mettre leur tête entre vos jambes, tout est permis", expose-t-il, images à l’appui.

À lire aussi - Agressions sexuelles dans le métro : 85% des Parisiennes pensent que personne ne leur viendrait en aide

Internet se mobilise

Harcèlement, propositions obscènes, situations humiliantes, intimidation, Julien Blanc ne manque pas de solutions pour que son public, pendu à ses lèvres, arrive à ses fins. Pour détendre l’atmosphère en de pareilles situations ? Rien de plus simple pour le Suisse. il suffirait de lancer un "Pikachu", un "Pokémon" ou un "Tamagochi" à la Japonaise pour l’amadouer, relate le journal.

Publicité
Face à cet accablant enseignement, les internautes se sont mobilisés, sur Twitter notamment. Le hashtag #takedownjulienblanc a fait son apparition ce dimanche. Une pétition en ligne a même été lancée par une internaute, JenLi123, demandant l’arrêt des séminaires de Julien Blanc. À ce titre, la prochaine conférence qui aurait dû se dérouler dans un hôtel 5 étoiles de Melbourne a finalement été annulée, précise de son côté le journal AtlanticoJulien Blanc, s’il retourne au Japon, risque par ailleurs d’être arrêté pour agression sexuelle.