Les Etats-Unis ont reconnu vendredi que des rebelles syriens, formés par un commandement américain, ont remis des armes à des combattants d'Al-Qaïda. 

Le commandement des forces américaines au Moyen-Orient a reconnu vendredi que des rebelles syriens formés par les Etats-Unis ont remis une partie de leur équipement et munitions au Front al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda, rapporte l'AFP

Les rebelles ont indiqué à l'armée américaine qu'ils avaient remis "six pick-ups et une partie de leurs munitions à un intermédiaire soupçonné d'appartenir au Front al-Nosra, soit à peu près 25% de leur équipement", apparemment "en échange de leur passage", a précisé le Centcom dans un communiqué. 

Le programme de formation des rebelles remis en cause ? 

Un comportement "préoccupant", pour les autorités américaines, qui avaient jusqu'à présent assuré que "toutes les armes et tous les équipements" remis à ces rebelles étaient sous leur contrôle. 

Publicité
L'information remet ainsi en cause le programme militaire américain qui vise à former et équiper des rebelles afin qu'ils combattent Daech. "Il était censé former et équiper environ 5000 rebelles par an pendant trois ans, pour se battre en Syrie contre le groupe Etat islamique. Mais il n'a pour l'instant permis que de former deux groupes de 54 et 70 combattants, selon les chiffres du Pentagone", rappelle L'Express

En vidéo sur le même thème - Syrie : le couac des rebelles formés et équipés par Washington