Considéré comme le pire tueur en série de l’histoire de suède, Sture Bergwall, 63 ans, vient d’être exonéré de ses crimes. Condamné pour huit meurtres commis dans les années 70 et 80, l’homme avait tout inventé. L’un des plus grands fiascos judiciaires du pays.

Sture Bergwall alias Thomas Quick, longtemps considéré comme le pire tueur en série de l’histoire du pays a finalement été exonéré mercredi 31 juillet de tout crime. Ses aveux détaillés n’étaient que mensonge.

35 ans après les faits reprochés, la justice suédoise a été forcée de reconnaître une invraisemblable erreur. "Une évaluation globale des indices aujourd’hui disponibles […] indique qu’une condamnation pour meurtre contre Bergwall n’est plus envisageable", a écrit le procureur, Haakan Nyman

Le sexagénaire ne sera pas libéré pour autant : il est interné à vie dans un hôpital psychiatrique, "Aujourd’hui est un jour de joie et un jour de réflexion" écrit-t-il sur son blog.

Le bonimenteur s’accusait d’avoir commis une trentaine de meurtres

Pendant des années, Sture Bergwall a réussi à convaincre les enquêteurs et les magistrats de son passé imaginaire. Dans ses affabulations il s’accusait d’avoir commis une trentaine de meurtres, en Suède, en Norvège et en Finlande et s’appropriait des actes de cannibalisme.

Publicité
En 2008, il a fait volte-face, et affirme que sa volonté d’avoir de l’attention et de la notoriété ainsi que sa dépendance aux médicaments psychotropes étaient les principales raisons. Bergwall a été acquitté dans trois affaires, et le parquet a abandonné les poursuites dans les procès en révision des cinq autres.

La ministre de la Justice suèdoise a annoncé l’ouverture d’une vaste enquête pour examiner les dysfonctionnements dans cette affaire.

Crédit Photo © Twitter  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité