Un étudiant de l’université de Stanford, aux Etats-Unis, a été condamné vendredi à 6 mois de prison pour le viol d’une étudiante inconsciente. Une sentence qui révolte les Américains.  

La décision de justice passe mal. Brock Turner, étudiant américain de Stanford, a été condamné vendredi à six mois de prison pour le viol d’une étudiante inconsciente derrière une poubelle, en janvier 2015.

"Brock Turner a été condamné pour 'agression avec l’intention de commettre un viol sur une personne intoxiquée' et pour 'pénétration avec un corps étranger sur une femme inconsciente', un acte qui rentre dans la définition du viol en France mais que la Californie qualifie seulement 'd’agression sexuelle' en l’absence de rapport", explique le site 20 minutes, qui relaie l’affaire.

Une pétition lancée contre le juge

Comme le rappelle le site, l’étudiant américain risquait pourtant jusqu’à 14 ans de prison. Le procureur en avait requis six. Mais le juge en a décidé autrement, expliquant qu’une trop lourde peine aurait “un impact sévère” sur le jeune homme, nageur prometteur de son équipe universitaire.

Publicité
Une sentence jugée trop légère à laquelle s’ajoute une révolte après les propos du père du suspect, qui a déclaré suite au procès que "c’est cher payé pour vingt minutes d’action". Une pétition a par ailleurs été lancée pour empêcher la réélection du juge qui a rendu ce verdict controversé.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :