L’explosion d’un gros météorite dans le ciel russe a provoqué une pluie de gros cailloux dans la région de Tcheliabink. Plus de 400 personnes auraient été blessées, mais les autorités ont fait savoir qu’il n’y avait pas lieu de paniquer.

Certains y verront sûrement le début de la fin du monde ou encore les conséquences de l'astéroïde DA14 qui doit frôler la Terre ce vendredi. Une cinquantaine de personnes ont été blessées dans la région de Tcheliabink en Russie suite à une pluie de météorites qui se sont écrasés sur le sol. « Un météorite s'est désintégré au-dessus de l'Oural, brûlant partiellement dans les couches basses de l'atmosphère. Des fragments du météorite ont atteint la Terre et sont tombés dans des zones peu habitées de la région de Tcheliabinsk » a indiqué dans un communiqué l'antenne locale du ministère russe des Situations d'urgence.

Les explosions qui ont accompagné la désintégration du météorite  ont causé quelques dégâts, les fenêtres de nombreux immeubles ont ainsi été soufflées, semant un vent de panique chez les habitants. Le gouvernement a indiqué avoir reçu « de nombreux appels pour des traumatismes, des coupures et des contusions » rapporte l’agence Interfax. Plus de 400 personnes auraient été blessées, dont 5 gravement. Les différentes vidéos postées sur internet par certains habitants montrent plusieurs météorites incandescents traversant le ciel à relativement basse altitude.

Publicité
Les autorités russes ont indiqué avoir mobilisé environ 20 000 hommes, ainsi que des avions et hélicoptères, afin d’inspecter les lieux et d’intervenir en cas de besoin, mais invite la population à ne pas céder à la panique. « Il n'y a pas d'évacuation de la population, le niveau de radioactivité est dans la norme. Nous vous demandons instamment de ne pas céder à la panique » peut-on lire sur le site internet du ministère. 

Publicité