Le leader de la droite italienne, Silvio Berlusconi, a été condamné ce lundi à sept ans de prison pour avoir eu recours à une prostituée mineure. Il a par ailleurs été déclaré inéligible à vie. Ce jugement n’est toutefois pas définitif, l’homme politique n’ayant pas utilisé tous les recours possibles.

Les juges ont condamné Silvio Berlusconi à sept ans de prison dans le cadre de l’affaire du "Rubygate". Ruby est en effet le nom de cette prostituée mineure à laquelle l’ancien président du Conseil italien a eu recours. "El cavaliere" a par ailleurs été déclaré inéligible à vie à l’issue de ce procès. Il pourra toutefois faire appel dans les jours à venir.

Un procès sur les "orgies" de Silvio BerlusconiA l’âge de 76 ans, l’increvable Silvio Berlusconi a été condamné par le parquet de Milan pour ses soirées, qualifiées "d’orgies". Durant ces soirées organisées en 2010, le leader du Parti de la Liberté (PdL) aurait eu recours à une prostituée mineure, tout juste âgée de 16 ans. Dénommée Ruby, elle provoque alors un tourbillon médiatique pour l’homme qui n’en est pas à ses premières frasques. Ce dernier est ainsi poursuivi pour abus de pouvoir et prostitution de mineure.

Alors que le procès a duré pas moins de deux ans, ce jugement n’est que la première étape d’un processus judiciaire qui sera à coup sûr très long. Et pour cause, Silvio Berlusconi a encore la possibilité de faire appel de ce jugement mais également de se pourvoir en cassation si le jugement en appel lui est défavorable.

Publicité
Ce verdict intervient seulement quelques jours après le rejet par la Cour constitutionnelle d'un recours de Silvio Berlusconi. Ce dernier souhaitait obtenir l'annulation d'une condamnation pour fraude fiscale dans le cadre de l’affaire Mediaset.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité