Sur sa Une de samedi, The Guardian, quotidien anglais réputé sérieux, a ridiculisé François Hollande en publiant une photo de lui sur laquelle il court les joues gonflées pour échapper à la pluie de Londres.

Capture d'écran The Guardian

Si les désaccords politiques sont nombreux entre le président de la République et le Premier ministre d'outre-Manche David Cameron, il semblerait qu'une partie de la presse britannique soit également adepte du "French Bashing" ("chambrer les Français"). Le journal The Guardian a ainsi publié sur sa Une du samedi 1 février une photo de François Hollande, joues gonflées et en train de courir pour regagner sa voiture, sous la pluie. Auparavant le chef de l'Etat français avait déjeuné dans un pub de Londres avec le chef du gouvernement britannique. La photo a été prise à sa sortie de l'établissement.

"Nice lunch, Monsieur le Président ?" ("Bien mangé, Monsieur le Président ?"), a titré le journal anglais. Le quoditien s'est alors ouvertement moqué de François Hollande. Depuis les révélations du magazines Closer, les médias britanniques se sont intéressés à l'affaire Hollande-Gayet, allant jusqu'à repprocher aux journalistes français leur manque de persévérance dans la quête de confirmation de la rumeur.

"Avez-vous encore une liaison avec Julie Gayet ?"

Publicité
En dehors de sa Une, The Guardian a regretté dans un article du fait qu' "on ne puisse plus poser de questions (à François Hollande) sur sa vie privée". Vendredi, lors d'une conférence conjointement donnée avec David Cameron aux médias britanniques, le locataire de l'Elysée avait recadré un journaliste qui lui avait posé une question sur sa supposée liaison avec Julie Gayet. "Monsieur le président, (...) avez-vous encore une liaison avec Julie Gayet et auriez-vous aimé qu'elle soit là?", lui avait demandé le journaliste du Daily Telegraph. François Hollande avait alors froidement indiqué qu'il ne répondrait pas à l'interrogation. En France comme au Royaume-Uni, le président de la République est loin d'être locace concernant sa vie privée.

A voir également : François Hollande vu par Frédéric Mitterrand 

Publicité