La nouvelle campagne d’affiche publicitaire contre l’immigration illégale au Royaume-Uni fait polémique. En cause, un message incisif et sans équivoque, affiché sur des camionnettes qui sillonnent plusieurs quartiers réputés à forte population immigrée de la capitale britannique.

"Au Royaume-Uni de façon illégale ? Rentrez chez vous ou faites vous arrêter". Voici le message choc placardé sur plusieurs camions qui sillonnent les quartiers de Londres à fort taux d’immigrés clandestins. La campagne qui divise la coalition au pouvoir, vise à encourager les immigrés illégaux à renter dans leur pays d’origine de manière volontaire avant de se faire renvoyer par la force.

L’affiche représente une paire de menottes sur fond noir et indique le nombre d’arrestations de clandestins la semaine précédente dans le quartier concerné. Elle invite, en plus, les immigrés a envoyer de leur propre chef le message "Home" au 78070 pour recevoir conseils et assistance en vue de quitter le pays. 

Le porte-parole du Premier ministre conservateur David Cameron a estimé qu'il était "évident que cela fonctionnait déjà" et qu'il s'agissait du moyen le plus rentable.

Les départs volontaires coûtent environ 740 livres (850 euros), alors que les renvois forcés, accompagnés d'arrestation, s'élèvent à 15 000 livres (17.000 euros), rapporte le Guardian . "Il suffirait qu'un seul individu choisisse le retour volontaire assisté pour couvrir le coût du programme pilote (de 11.500 euros)", a indiqué un porte-parole du Département de l'Intérieur.

Une campagne controversée

L’opposition travailliste a immédiatement réagi et juge la méthode de "ridicule". Le parti anti-européen "Ukip", idéologiquement proche du FN et hostile à l'immigration, évoque une "déclaration de guerre" faite aux étrangers.

Publicité
"C'est un message stupide et agressif",  critique Vince Cable, ministre du Commerce. "C'est très Big Brother, [...] très Allemagne de l'Est dans les années 80, c'est tout simplement une horrible façon" d'encourager les clandestins à rentrer chez eux, s'est-il indigné sur la radio LBC.

Selon le Guardian, l’initiative de l’exécutif conservateur pourrait bien être étendue à l’ensemble du pays.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité