Des internautes se sont récemment amusés à faire croire qu’ils avaient passé leurs vacances sur l’île de North Sentinel, située dans l’océan Indien. Une expédition improbable puisque rares sont ceux qui sont parvenus à l’approcher…

L’histoire de cette île, située au sud-est de l'île Andarman, au large de l’Inde, est peu connue. Pourtant, depuis quelques jours elle attise la curiosité des internautes, comme le rapporte FranceTV Info. Et pour cause : plusieurs d’entre eux se sont amusés à commenter mi-juillet la page Google+ de l’île de North Sentinel, comme s’ils y avaient passé leurs vacances. Une information qui semble en réalité peu crédible au vu de l’hostilité des Sentinelles, les autochtones qui peuplent cet îlot depuis des milliers d’années.

Arrivés sur l’île il y a plus de 60 000 ans, les Sentinelles seraient aujourd’hui au nombre de 400. La couleur de leur peau, particulièrement foncée, laisse penser qu’ils sont originaires d’Afrique, et non d’Asie. D’après les scientifiques, leur niveau de développement serait similaire à celui de la période du prénéolithique. Si l’on ignore la majorité de leurs coutumes, on sait cependant que ce peuple, isolé du reste du monde, a la réputation d’attaquer toutes les personnes qui tenteraient d’accoster sur son île.

"Ils nous ont lancé des flèches"

En 1960, Trilokinath Pandit, un universitaire indien, en a ainsi fait l’expérience tandis qu’il menait une expédition pour tenter d’entrer en communication avec les autochtones. "Ils nous ont lancé des flèches lorsque nous nous apprêtions à débarquer", avait-t-il indiqué trois ans plus tard au quotidien britannique The Independent. Pour autant, le chercheur ne semblait pas leur en tenir rigueur : "Ils sont simplement prudents. Ils veulent se protéger des étrangers".

Publicité
Depuis, les Sentinelles ne cessent de repousser les individus qui rôdent autour de leur île. Touristes, navigateurs, pêcheurs… Tous ont subi de violentes attaques, dont certaines ont été fatales. En 2009, les Sentinelles auraient en effet abattus deux hommes, probablement des pêcheurs, après qu’ils ont jeté l’ancre à aux abords de l’île. À la suite de cet épisode tragique, le gouvernement indien a pris la décision de ne plus tenter de visites sur l’île de North Sentinel.

Vidéo sur le même thème - Visitez l'île abandonnée d'Hashima, au Japon

mots-clés : île

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité