Icône sulfureuse des années 1980, celle que l’on surnomme la Cicciolina s’est fait un nom grâce à sa plastique et à ses manières outrageuses. Beaucoup moins populaire qu’avant, la sexagénaire tente aujourd’hui de vivre en exploitant ce qu’il reste de son personnage 

Aujourd’hui elle ne fait certes plus beaucoup parler d’elle en dehors des frontières de l’Italie mais son nom continue de rimer avec sexe, scandale et politique. Agée de 65 ans, la Ciccioliona, littéralement "la petite chérie" de l’Italie, fait désormais beaucoup moins parler d’elle que dans les années 1980. "Professionnellement, les temps sont durs pour la provocatrice", écrivait même Télé Loisirs en 2014. Selon les informations du magazine télé, celle qui a marqué les esprits par sa poitrine (très) généreuse, son maquillage outrancier, ses cheveux blond platine et ses tenues légères ne fait plus recette comme avant. Fini les provocations à tout-va donc. "Non contente d’écumer les villes italiennes avec une expo photo et un ‘Love Tour musical’ où elle s’affiche entourée de danseuses topless, la Cicciolina est revenue à ses premières amours Pas le cinéma X mais… la politique !", avançait le média il y a deux ans. 

"Un fantasme vivant"

Né en 1951 à Budapest en Hongrie, Ilona Staller a d’abord été standardiste dans un hôtel de la capitale hongroise, avant d’épouser un Italien. Avec lui, elle est partie vivre au nord de l’Italie. Toujours d’après Télé Loisirs, elle l’aurait épousé "pour obtenir son passeport" et aurait ensuite rapidement demandé le divorce. Seule à Milan, cette fille d’un fonctionnaire du ministère de l’Intérieur et d’une sage-femme a par la suite gagné sa vie en posant comme mannequin de charme pour des photographes. Puis, "devenue danseuse pour des émissions de télévision", elle a fait la rencontre de celui qui lui a fait mettre le premier pied dans l’univers du X. Celui avec qui elle a inventé son sulfureux personnage de la Cicciolina : Riccardo Schicchi. Ensemble, le photographe et la bimbo ont créé un véritable "fantasme vivant qui va écumer le cinéma X et les talk-shows des années 70 et 80", en Italie et à l’étranger, souligne le magazine.

Elle était prête "à faire l'amour avec Saddam Hussein"

De ce personnage, on se souvient notamment de ses nombreuses apparitions télé où elle mettait sa plastique en avant grâce à des tenues choc, mais aussi de la phrase qu’elle a lancée en 1990 en pleine guerre du Golfe : "Je suis prête à faire l’amour avec Saddam Hussein afin de rétablir la paix au Moyen-Orient". Une sortie qui n’était pas passée inaperçue. Trois ans plus tôt, la blonde platine avait également fait parler d’elle au moment de son élection en tant que députée dans son pays d’adoption. Un mandat qui n’avait pas réussi à endormir son côté tapageur, au contraire.

"Des shows alimentaires" 

La Cicciolina s’est finalement assagie lorsqu’à l’âge de quarante ans elle a épousé son second mari, le sculpteur américain Jeff Koons. Ensemble le couple a eu un enfant, Ludwig, avant de divorcer un an plus tard. Aujourd’hui âgé de 24 ans, ce dernier a été élevé par sa mère, à Rome, laquelle n’hésite pas aujourd’hui à poster de nombreux clichés de lui sur son compte Twitter.

Publicité
Maman visiblement très proche de son fils, Ilona Staller a essayé de faire son retour en politique en candidatant aux élections municipales à Rome en 2013, en vain. Aujourd’hui, elle ne se consacrerait plus qu’à ses apparitions sur scène. "Des shows alimentaires qui ne sont plus de son âge", raillait Télé Loisirs.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité