Aujourd'hui âgée de 54 ans, Christiane Felscherinow avait fait sensation dans les années 1970 avec son histoire, retracée dans le livre "Moi, Christiane F. 13 ans, droguée, prostituée".

Tout le monde, ou presque, se souvient de son histoire déchirante. Dans les années 1970, une jeune allemande du nom de Christiane Felscherinow faisait sensation avec son histoire tragique, racontée dans le livre Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée. Un livre qui a ensuite été porté à l'écran en 1981.

Son histoire, c'est celle d'une enfance miséreuse faite de violence, son père alcoolique la battant régulièrement. A l'époque, la maltraitance des enfants était encore un sujet tabou en Allemagne. L'environnement social, et bien sûr l'école primaire que Christiane fréquentait, refusait de voir la réalité en face. Si bien qu'à l'âge de douze ans, la petite Christiane avait déjà consommé plusieurs drogues, comme le haschich et l'héroïne. Quelques temps plus tard, elle commençait à se prostituer près de la gare principale de Berlin-Ouest. C'est seulement deux ans plus tard que sa mère s'aperçut de la double vie de sa fille et qu'elle essaya de lutter contre sa toxicomanie. 

A lire aussi - Des prostituées racontent les requêtes les plus improbables de leurs clients

Suite à un procès, la jeune Christiane témoigne devant un tribunal en tant que témoin. Deux journalistes du journal allemand Stern la remarquent et s'entretiennent avec elle. De ces entretiens naîtra le livre Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée, vendu à 5 millions d'exemplaires.

"Peu de monde aurait cru que je fêterai un jour mes 51 ans"

Aujourd'hui, Christiane Felscherinow habite à Berlin, après avoir passé des années plutôt agitées aux Etats-Unis et en Grèce. Elle a eu un fils, Phillip, né en 1996. Juste après sa naissance, l'ancienne prostituée avait semble-t-il définitivement arrêté de se droguer. Mais en 2008, on apprenait qu'elle avait replongé, perdant ipso facto la garde de son fils.

En 2013, elle a sorti une seconde autobiographie, intitulée Moi, Christiane F., la vie malgré tout. A l'occasion de la sortie de son ouvrage, elle déclarait : "Peu de monde aurait cru que je fêterai un jour mes 51 ans", relate L'Obs"J'étais tellement désintoxiquée que je ne supportais plus (la drogue). Je vomissais et vomissais, même quand mon estomac était déjà vide", écrit-elle dans son livre. 

Publicité
Elle raconte avoir subi un avortement lors de son séjour sur une île grecque et s'être fait larguer par son amant à sa sortie de prison. En 2008, elle part vivre à Amsterdam mais retombe dans la drogue et perd la garde de son fils. Depuis, Christiane Felscherinow est sous méthadone depuis près de 20 ans, et son foie et rongé par une hépatite C.

Vidéo sur le même thème : Le visage de la prostitution à Tours