Depuis lundi, au Qatar, les habitants se précipitent vers les magasins pour faire des provisions car ils craignent une importante pénurie alimentaire. Découvrez pourquoi.

Une véritable ruée vers les magasins. Au Qatar, depuis lundi, les habitants se bousculent dans les supermarchés qataris afin de faire des provisions en nourriture et produits alimentaires, rapporte Le Huffington post. Ils ont en effet peur des conséquences que pourrait avoir la rupture des relations diplomatiques avec leur pays décidée par l’Arabie Saoudite, le Yémen, l’Egypte, le Bahreïn et les Emirats arabes unis en début de semaine. Tous accusent le petit émirat de "soutenir le terrorisme".

Cette décision de couper tout lien avec le Qatar a créé un mouvement de panique dans le royaume arabe. "Des voitures étaient en double file, le moteur tournait et personne à l'intérieur. D'autres étaient garées sur les bouts de trottoirs disponibles. (…) À l'intérieur, les quelques rayons avec des produits de base étaient pris d'assaut. Il n'y avait plus de légumes ni d'œufs, de farine, d'eau ou de viande", a décrit un expatrié au Huffington post.

Le Qatar importe près de 90% de ses denrées alimentaires

Cet isolement diplomatique et économique fait craindre aux habitants une grave pénurie alimentaire. Pour nourrir sa population, le Qatar est dépendant des importations qui transitent notamment par l’Arabie saoudite, seul pays avec lequel il a une frontière terrestre commune. Selon Le Huffington post, près de 90% des denrées alimentaires sont importées.

Publicité
Le gouvernement a tenté de rassurer sa population dans un communiqué, indiquant qu’il "prendra toutes les mesures nécessaires pour (…) mettre en échec les tentatives de nuire à sa population et à son économie".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité