L’avocat du terroriste présumé des attentats de Paris a indiqué que son client, qui ne collabore plus avec les enquêteurs, désire maintenant être extradé vers notre pays.

Le terroriste présumé des attentats de Paris, longtemps l’homme le plus recherché d’Europe et finalement arrêté vendredi dernier à Molenbeek (Belgique) puis incarcéré à la prison de Bruges, veut rentrer en France.

A lire aussi Qu’est devenue la mystérieuse feuille tombée du pantalon de Salah Abdeslam ?

C’est son avocat, Me Sven Mary, qui l’a déclaré jeudi matin à la presse. Selon ce dernier, son client veut rentrer en France "le plus vite possible". "Je verrai le juge d'instruction pour qu'elle ne s'oppose plus elle-même à ce départ et à cette remise en France, qui pourra se faire, on espère dans les plus brefs délais", a fait savoir l’avocat. Pourquoi une telle décision ? Parce que "je pense (...) qu'il veut s'expliquer en France, c’est une bonne chose", a rajouté Me Sven Mary.

"Il n’était pas au courant" des attentats de Bruxelles

Pour l’instant, Salah Abdeslam est incarcéré dans la prison ultra-sécurisée de Bruges et avait, dans un premier temps, annoncé son intention de former un recours contre sa remise aux autorités françaises, qui demandent son extradition depuis l’annonce de son arrestation vendredi dernier.

Publicité
Par ailleurs, selon l’avocat de Salah Abdeslam, celui-ci a décidé de ne plus collaborer avec les enquêteurs depuis les attentats de Bruxelles. Interrogé jeudi soir par une journaliste, l’avocat a fait savoir que son client "n’était pas au courant" de la préparation de ces attentats. Selon le "testament" d’Ibrahim El Bakraoui retrouvé dans un ordinateur près de sa planque de Schaerbeek, ces attaques auraient été effectuées en riposte à l’arrestation de Salah Abdeslam.

Vidéo sur le même thème : Fin de cavale pour Salah Abdeslam 

 

Publicité