En Grande-Bretagne, une femme a été condamnée lundi à sept ans et demi de prison. Pendant au moins dix ans, elle a fait croire que son fils et sa fille souffraient de problèmes de santé afin de toucher des prestations sociales.

Sa stratégie a marché pendant au moins dix ans. Une mère britannique de 48 ans a, pendant toutes ses années, fait croire que son fils et sa fille souffraient de multiples problèmes de santé, comme le rapporte les médias britanniques. Son objectif ? Réclamer des centaines de milliers de livres de prestations sociales.

A lire aussi - Nice : un Néerlandais soupçonné de viol sur deux frères de 8 et 10 ans

Son fils a dû se comporter comme un autiste

Rattrapée par la justice, elle a été condamnée lundi à sept ans et demi de prison. La femme est allée très loin dans son mensonge. Les chirurgiens sont même intervenus, afin d’implanter des sondes gastriques pour les enfants afin de les alimenter. Les enquêteurs ont pourtant découvert que les petits pouvaient se nourrir tout seul.

Et ce n’est pas tout. La mère a inventé que son fils souffrait d’un asthme aigu. Ce dernier s’est vu administrer des stéroïdes. Contre sa propre volonté, il a même dû se comporter comme un autiste.

Plus de 400 000 euros d'aides financières

D’après les juges, la femme, dont l’identité n’a pas été dévoilée, a réclamé de manière malhonnête 87 400 livres (soit environ 100 000 euros) pour raisons médicales. Selon la police, la dame a demandé au total 375 200 livres (432 000 euros) d’aides financières, dont un revenu complémentaire bien qu’elle vivait avec un homme ayant un emploi. Enfin, les enquêteur ont trouvé à son domicile des médicaments, non utilisés, qui ont coûté à la sécurité sociale 145 900 livres (168 000 euros).

Publicité
Comme l’explique les médias britanniques, le procureur Malcolm McHafie a accusé cette femme de "cruauté extraordinaire", "au-delà de tout entendement". L’enquête sur cette affaire a été ouverte il y a trois ans, après une alerte des services de protection de l’enfance. 

Vidéo sur le même thème : Australie : un enfant autiste sain et sauf après avoir passé quatre nuits en forêt

Publicité