La chaîne britannique de magasins Marks & Spencer se retrouve au cœur d’une vaste polémique depuis qu’une employée de caisse musulmane a refusé de vendre de l’alcool à un client pour motif religieux.

©AFP

Elle n’a pas voulu l’encaisser car il voulait acheter de l’alcool. Une jeune femme employée de caisse dans un magasin londonien de la chaîne britannique Marks & Spencer a en effet récemment refusé de vendre du champagne à un client et ce, en raison de ses convictions religieuses. L’employée est de confession musulmane. "J'avais une bouteille de champagne à la main et la dame, qui portait un voile, s'est confondue en excuses mais m'a expliqué qu'elle ne pouvait pas me prendre à la caisse. Elle m'a dit d'attendre qu'un autre employé du magasin soit disponible. J'étais déconcerté, cela ne m'était encore jamais arrivé", a rapporté le client au Sunday Telegraph.

Marks & Spencer menacée de boycottRévélée dans ce média anglais, l’affaire a rapidement crée une vive polémique outre-Manche. S’opposant à ce que ce type de situation se reproduise ou soit accepté par la direction de l’enseigne, de nombreux clients ont menacé de boycotter la chaîne de magasins et une page Facebook de Marks & Spencer a été inondée de messages de protestations.

Publicité
Des fonctions appropriées aux convictions religieuses des employésFace à l’ampleur de cette polémique, la chaîne a réagi en expliquant que sa politique consistait "depuis des années" à essayer de concilier travail et convictions religieuses de ses employées. En conséquences, la marque veille à offrir une "fonction appropriée" aux employés dont la religion interdit par exemple de toucher du porc ou de l’alcool. Concrètement, ceux-ci sont généralement affectés aux rayons boulangerie et textiles. Ainsi Marks & Spencer a exprimé ses regrets quant à l’affaire qui agite actuellement les Anglais. Selon la marque, "le règlement n’a pas été appliqué".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité