Sweetie, la fillette virtuelle créée par une ONG pour attirer l’attention sur la cybercriminalité, a décidément eu beaucoup de succès auprès des pédophiles. Plus de 20 000 d’entre eux sont entrés en contact avec elle, et parmi 1 000 ont facilement pu être identifiés.

© AFP

Plus de 20 000 prédateurs sexuels étaient prêts à payer pour voir « Sweetie » se livrer à des actes sexuels via webcam. La fillette virtuelle, créée il y a quelques semaines par l’ONG Terre des Hommes afin d’attirer l’attention sur la cybercriminalité, a visiblement séduit les pédophiles du monde entier. Len dix semaines, le temps qu’a duré l’enquête, l’ONG a confirmé avoir recensé des pédophiles dans 71 pays différents. Parmi eux, 1 000 ont été « facilement » identifiés grâce aux différentes données qu’ils laissaient sur le web. Onze Français ont ainsi été épinglés, a indiqué l’association à FranceTv Info.

Des pères de famille de 30 ou 50 ansTerre des Hommes a transmis leurs coordonnées aux différentes autorités compétentes, notamment à Interpol. Albert Jaap Van Santbrink, le directeur de la branche néerlandaise de l’ONG à l’origine du profil de Sweetie, a expliqué comment s’était déroulé l’enquête. Les membres de l’association ont attendu que les prédateurs sexuels prennent eux-mêmes contact avec la « fillette ». « Dans notre cas, ce sont eux qui ont contacté Sweetie. Il y avait de tout. Des hommes de 30 ou 50 ans, pères de famille, musiciens ou architectes » a-t-il indiqué.

Publicité
Un réseau mondial démantelé au Canada« Se mettre dans la peau d'une fillette philippine de dix ans et voir ce que certains hommes veulent de vous a été une expérience choquante pour notre équipe » a-t-il ajouté. « Il y avait des demandes et des gestes vraiment obscènes ». Dans le même temps, la Canada a annoncé ce jeudi avoir démantelé un vaste réseau pédophile. Au printemps dernier, la police de Toronto avait arrêté un homme de 42 ans. Présenté comme le cerveau de ce réseau international, il était à l’origine d’une plateforme internet où étaient diffusées des photos et des films montrant des adultes se livrant à des actes sexuels avec des enfants. L’enquête a conduit les policiers dans pas moins de 50 pays et 341 personnes ont été interpellées.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité