Cinq militantes du groupe féministe Femen ont uriné, ce dimanche aux alentours de 9h30, sur la photo du président ukrainien. Elles sont venues dénoncer la répression de l’opposition à Kiev, devant l’ambassade de l’Ukraine à Paris.

© AFP

Aux alentours de 9h30, ce dimanche, cinq Femen ont uriné sur la photo du président ukrainien, Viktor Ianoukovitch. Elles sont venues, devant l’ambassade de l’Ukraine, à Paris, afin de dénoncer la "dictature" du régime ukrainien notamment après que les forces de l’ordre ont blessé des manifestants pro-européens.

Toutes les cinq se sont installées les unes à côtés des autres avec des couronnes de fleurs sur la tête, devant l’ambassade. Seins nus, elles avaient écrit sur leurs bustes : "Yanukovych piss off !" (Ianoukovitch degage !). Elles ont ensuite longuement uriné sur la photo du président ukrainien en criant "l’Ukraine en Europe" avant de quitter les lieux sans incident.

"Nous sommes venues pour dire à l’Europe que nous avons besoin d’aide", a expliqué Inna Shevchenko, la chef de file des Femen en France. Les féministes ont également dénoncé "l’influence" exercée par le président russe Vladimir Poutine sur Kiev.

Dénoncer le gouvernement ukrainien

La semaine dernière, le gouvernement ukrainien a annoncé qu’il ne signerait pas un accord qui placerait l’Ukraine sur la voie de l’adhésion à l’Union européenne. Depuis, des dizaines de milliers de manifestants pro-européens défilent dans les rues de Kiev avec des drapeaux ukrainiens et européens. Ces manifestations, les plus importantes du pays depuis la Révolution Orange de 2004, ont valu plusieurs débordements avec la police.

Publicité
"L’opinion de la nation, c’est celle exprimée par ceux qui étaient présents sur cette place, et qui sont maintenant à l’hôpital ou dans les postes de police", a expliqué Inna Shevchenko. "Ce n’est pas seulement un moment difficile, c’est un aussi un moment dangereux", a-t-elle ajouté.

Publicité