Les femmes des personnalités politiques et hommes d’affaires éclaboussés par le scandale des "Panama papers" ont également joué un rôle primordial dans cette combine d'envergure.

L’affaire "Panama papers" n’en finit pas de faire du bruit. Plus de 140 personnalités internationales dans 76 pays sont accusées d’avoir dissimulé leurs actifs avec des "montages offshore" ou sociétés écran basées au Panama et dans d’autres paradis fiscaux.

Ces chefs d’Etat, milliardaires, grands noms du sport et personnalités ont même introduit leurs épouses dans leurs combines pour brouiller les pistes, rapporte le Dailymail.

Selon le quotidien, dans les données de plus de 11 millions de fichiers provenant du cabinet d’avocats panaméen Mossack Fonseca, les noms de certaines épouses d’hommes impliqués dans le scandale sont également ressortis au grand jour.

Ces femmes s’étaient en réalité désignées en tant que propriétaires d’entreprises offshore, dans des paradis fiscaux. En mettant ces sociétés à leur propre nom, elles ont ainsi agi comme un écran de fumée pour leur époux et préserver leurs activités.

A lire aussi- Evasion fiscale : qui sont les Français impliqués dans le "Panama papers" ?

Epouses de président et de Premier ministre

Publicité
Parmi ces noms on peut y trouver, entre autre, Mehriban Aliyeva, l’épouse du président azerbaïdjanais (cf, voir photo ci-dessus), l’épouse du commissaire de l’Union Européenne, celle du Premier ministre islandais, la femme de l’ancien président de la Guinée ou encore Tatiana Navka, épouse du porte-parole Dmitri Peskov de Poutine.

Vidéo sur le même thème : Panama papers: Le Monde fait "de la diffamation par amalgame", selon Louis Alliot

Publicité