Un mois après s’être emparé de la cité antique de Palmyre en Syrie, les djihadistes de l’Etat Islamique ont récemment commencé sa destruction.

Le mausolée d’un descendant du prophète a été pris pour cible

Le site antique de Palmyre est tombé aux mains de Daech depuis plus d’un mois. Il y a trois jours, les terroristes de l’Etat islamique ont entamé la destruction de ce site classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Les djihadistes ont fait exploser entre autres le mausolée de Mohammad Ben Ali, un descendant de la famille du prophète. D’après l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, Palmyre serait truffée d’explosifs. Il y a une semaine, Daech s’attaquait à un cimetière de la ville et détruisait de nombreuses stèles funéraires à coup de pioche. Les djihadistes considèrent que les sépultures ne doivent pas être visibles. Selon Mohamed Taha, un archéologue syrien, il ne fait aucun doute que les sanctuaires des dieux romains présents à Palmyre seront également détruits. L’Etat islamique a pour ambition d'éliminer le patrimoine culturel syrien et toute représentation du polythéisme.