Blessée lors de l’attaque terroriste de l’hôtel Splendid, la franco-marocaine est décédée lundi soir au Burkina Faso des suites de ses blessures. 

La franco-marocaine Leila Alaoui est décédée lundi dans un hôpital de Ouagadougou (Burkina Faso) des suites de ses blessures. Elle faisait partie des touristes attaqués par un groupe terroriste aux abords de l’hôtel Splendid où elle a été grièvement blessée.

"Elle est décédée aux environs de 21 h 15 (locale et GMT) dans une clinique de Ouagadougou des suites d'un arrêt cardiaque", a indiqué lundi soir l'ambassade du Maroc au Burkina Faso, ajoutant que "la dépouille de la défunte sera rapatriée au Maroc aussitôt après accomplissement des procédures requises".

Son travail avait récemment fait l’objet d’une exposition

La jeune femme de 33 ans était photographe et vidéaste. Son travail avait récemment fait l’objet d’une exposition à la Maison européenne de la photographie (MEP) de Paris dont France 24 se faisait l’écho. Elle était partie au Burkina Faso il y a une semaine dans le cadre d’un reportage pour l’ONG Amnesty International. Elle devait mener une campagne d’information ("Mon corps mes droits") sur le mariage précoce au Burkina Faso et au Mali.

Publicité
Le 15 janvier, elle se trouvait sur la terrasse du café Capuccino, très prisé des touristes, quand des djihadistes du groupe islamiste Al-Mourabitoune ont ouvert le feu avant de pénétrer dans l’hôtel Splendid, lui aussi rempli d’Occidentaux. Au total, 30 personnes sont mortes lors de cette attaque, dont 3 Français.

Vidéo sur le même thème : Ouagadougou : les réseaux sociaux pleurent la photographe Leila Alaoui

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité