La libération des otages français enlevés au Cameroun a été officiellement confirmée par les services de l'Elysée, ce vendredi 19 avril. L'annonce fait suite au communiqué de la présidence camerounaise qui l'annonçait dès hier soir.

Ils ont enfin été libérés. La famille de sept touristes français, enlevés le 19 février dernier au Cameroun, a été relâchée jeudi 18 avril au soir. Les trois adultes et les quatre enfants étaient retenus en otages par la secte terroriste Boko Haram. Celle-ci avait exigé la remise en liberté de plusieurs de ses membres, retenus dans les prisons camerounaises et nigérianes, à travers deux messages vidéo.

Quelle contrepartie ?La famille française, qui y apparaissait terrorisée et à bout de force, est désormais saine et sauve, en route pour l'aéroport de Yaoundé. Les modalités de leur libération ne sont, pour le moment, pas encore connues, la France ayant toujours gardé une ligne officielle ferme sur le paiement d'une éventuelle rançon. "Il est impensable que l'on donne de l'argent à des organisations contre lesquelles nous sommes en guerre" avait déclaré François Hollande.

Publicité
Des annonces sous peu A défaut d'autres explications, l'Elysée s'est contenté de confirmer le communiqué du président camerounais sur la libération des otages, et François Hollande a tenu ce matin une conférence de presse. Le président camerounais devrait d'ailleurs lui aussi s'exprimer dans les heures à venir. Ce sera le temps des questions, pour l'heure c'est celui des retrouvailles. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité