John Key, le Premier ministre néo-zélandais, a récemment été contraint de prouver qu’il n’était pas un "reptile alien usant de la forme humaine pour la conduire à l’esclavage". Plus de détails sur cette étrange affaire pourtant bien vraie.

©AFP

En Nouvelle-Zélande, les citoyens peuvent poser à leurs dirigeants des questions sur n’importe quel sujet. Fort de ce droit, Shane Warbrooke, un habitant d’Auckland a récemment demandé "toute preuve démentant la théorie selon laquelle John Key, le Premier ministre du pays, serait en réalité un reptile alien usant de la force humaine pour la conduire à l’esclavage". Agée de 52 ans, l’homme se basait notamment sur les théories de l’écrivain anglais David Icke et selon lesquelles plusieurs leaders mondiaux seraient en réalité des reptiles déguisés en humains. Parmi eux figureraient également le président américain Barack Obama, les époux Clinton et la famille royale d’Angleterre.

Publicité
"Je ne suis pas un reptile"C’est donc suite à cet "official information act", que John Key a été contraint de s’expliquer publiquement. Assurant avoir vu un médecin et un vétérinaire, le chef du gouvernement néo-zélandais a, non sans une pointe d’humour, assuré : "Je ne suis pas un reptile". Comme pour enfonce le clou, il a par ailleurs ajouté : "Je ne suis jamais monté dans un vaisseau spatial, ni été dans l’espace et ma langue n’est pas non plus extrêmement longue". Et si l’on ignore si ces explications ont suffi à convaincre Shane Warbrooke de la bonne foi de John Key, on sait cependant qu’elles ont irrité l’un de ses compatriotes. Furieux que le ministre ait perdu du temps à répondre à une telle question, un Néo-Zélandais a en effet demandé à ce que Shane Warbrooke soit condamné.

Vidéo - regardez l'une des scènes cultes de la série V : l'alien Diana mange une souris vivante (effets spéciaux)

 

Publicité