Près de 200 baleines globicéphales se sont échouées ce vendredi sur une plage de la presqu’île de Farewell, en Nouvelle-Zélande.

C’est une scène funeste à laquelle assistent ce vendredi les habitants de la presqu’île de Farewell, située au nord de l’Ile du sud de la Nouvelle-Zélande, a rapporté l’AFP. Près de 200 baleines globicéphales, plus connues sous le nom de baleines-pilotes, se sont échouées sur la plage, réputée pour être un véritable piège pour les mammifères marins à cause de ses bancs de sable. Selon un premier bilan dressé par les secours sur place, au moins 24 des 198 baleines sont mortes, comme le montre ce cliché :

La plage de Farewell est fréquemment le théâtre d’échouages de céphalées. Au moins huit d’entre eux se sont produits en à peine 10 ans, dont deux en seulement une semaine au mois de janvier. Selon les autorités, celui de vendredi est considéré comme l’un des plus importants.

140 volontaires tentent désespérément de les secourir

"Remettre à l’eau des baleines est une tâche difficile et potentiellement dangereuse", a expliqué Andrew Lamason, porte-parole du service de la protection de l’environnement. Pour l’heure 140 volontaires participent activement à l’opération de sauvetage aux côtés des secours. Le porte-parole a également signalé que si vendredi soir les mammifères n’avaient pas été remis à la mer, il faudrait attendre la prochaine grande marée, soit 24 heures plus tard, pour effectuer une nouvelle tentative.

Publicité
Si pour l’heure on ignore la cause exacte de ce phénomène, les scientifiques suggèrent que ces mammifères marins s’échouent le plus souvent pour venir en aide aux membres de leur groupe qui seraient éventuellement souffrants ou désorientés. Les baleines-pilotes, qui peuvent mesurer jusqu’à six mètres de long, sont à ce jour l’espèce de baleine la plus répandue dans les eaux néo-zélandaises.

A lire aussi - Camargue : une baleine morte s'est échouée sur les plages de la réserve nationale

Vidéo sur le même thème : les images affligeantes de l'échouage des 200 baleines-pilotes