Il avait sauvé au moins 669 enfants juifs des camps nazis. Mercredi, Sir Nicholas Winton, l’un des héros les plus célèbres de la Seconde Guerre mondiale, s’est éteint paisiblement à l’âge de 106 ans.

Il avait reçu le titre de "héros britannique de l’Holocauste" en 2010. Sir Nicholas Winton, qui avait sauvé entre mars et août 1939 pas moins de 669 enfants tchèques et slovaques, juifs pour la plupart, d’une mort certaine, est décédé mercredi à l’âge de 106 ans. Un acte héroïque qu’il a, par simple modestie, longtemps gardé pour lui, comme le rapporte Metronews.

À lire aussi - Le "parfait bébé aryen" servant de propagande aux nazis... était juif !

"Le monde a perdu un grand homme. Nous ne devons jamais oublié l’humanité dont a fait preuve Sir Nicholas Winton en sauvant tant d’enfants de l’Holocauste", a réagi le Premier ministre britannique, David Cameron, sur son compte Twitter. Surnommé le "Schindler britannique", Nicholas Winton était véritablement considéré comme un symbole de courage. Il avait notamment reçu l’an dernier l’Ordre du Lion blanc, la plus haute distinction tchèque, pour avoir contribué à évacuer des centaines d’enfants des camps nazis.

Huit convois évacués

À cette époque, Winton avait ouvert un "bureau" un peu particulier dans un hôtel de Prague. Sur place, des parents juifs avaient l’opportunité d’envoyer leurs enfants en lieu sûr, loin de la menace nazie. Une mission à haut risque qui consistait à trouver pour chaque enfant une famille d’adoption en Angleterre et de lui verser une caution dans le but d’obtenir un visa. Nicholas Winton était également chargé de rassembler les fonds nécessaires pour financer les trajets, effectués en train.

Le Britannique a ainsi contribué à évacuer huit trains vers son pays natal. Prévu le 3 septembre 1939, un neuvième convoi fut malheureusement bloqué par l’entrée en guerre de la Grande-Bretagne. Près de 250 enfants ont disparu.

Un secret bien gardé

Pourtant, Nicholas Winton a très longtemps gardé pour lui son engagement pour la cause juive. Même Greta Winton, son épouse, ne savait rien de ses activités jusqu’à ce qu’elle tombe par hasard sur un ouvrage rassemblant des photos et des informations sur les survivants.

Publicité
En 1988, la BBC a eu l’idée de rendre hommage au héros en l’invitant sur une émission et en dissimulant dans le public plusieurs personnes qu’il avait secourues. Une séquence particulièrement touchante, tout comme l’histoire des "enfants de Winton" :