Alors qu'un quotidien américain a fait sa Une avec la photo d'un homme sur le quai du métro quelques minutes avant qu'il se fasse pousser et mortellement happer, plusieurs voix se sont élevées à New York pour protester contre ce choix éditorial et dénoncer le fait que personne n'ait cherché à aider la victime.

Indignation. Publiée en Une du New York Post, un quotidien américain, une photo fait actuellement scandale outre-Atlantique. Celle-ci montre en effet un homme sur le quai du métro, juste avant qu'il soit poussé sur la voie et mortellement happé. Le quotidien populaire a en effet publié en Une la photo de l'homme accroché au quai, regardant le métro qui s'approche. "Condamné", titrait le journal en lettres majuscules. "Poussé sur la voie, cet homme va mourir", ajoutait-il en grosses lettres. De nombreuses personnes reprochent ainsi au journal d'avoir eu l'indécence de publier un tel cliché mais également aux témoins du drame de ne pas avoir porter secours à la victime.

D'après la police, Ki Suk Han, 58 ans, avait en vain tenté de remonter sur le quai. Quelques minutes avant sa chute, il s'était vraisemblablement disputé avec son agresseur, un clochard âgé d'une trentaine d'années. La police a par ailleurs annoncé qu'un suspect, retrouvé mardi à une rue de la station de métro, a été placé en détention.

Le photographe pris pour cibleFace aux vives critiques dont il fait l'objet, le New York Post a tenu à s'expliquer. Le journal a ainsi  indiqué que les photos - deux autres sont publiées en pages intérieures -  ont été prises par un pigiste, Umar Abbasi, qui attendait le métro au moment des faits. Celui-ci aurait alors "couru vers le train en actionnant son flash à plusieurs reprises pour avertir le conducteur". "Je me suis mis à courir, espérant que le conducteur verrait mon flash", a en effet assuré Umar Abbasi. Ses deux autres photos montrent l'homme sur la voie, avant qu'il n'ait réussi à se remettre debout, et des passagers attendant sur le quai.

Publicité
Seulement ces explications sont loin d'avoir convaincu les Américains. Ces derniers n'ont pas hésité à écrire le fond de leur pensée sur Internet et les réseaux sociaux: "C'est une honte que les gens soient plus pressés de prendre une photo de terribles événements plutôt que d'aider des personnes en danger. Dans quel monde vivons-nous?", s'est ainsi indigné un lecteur du New York Times sur le site du quotidien, tandis qu'un autre s'est dit "écoeuré" sur Twitter. Et d'ajouter: "Pourquoi le NY Post a-t-il fait sa Une avec ça ? C'est vraiment dégueulasse". Le site d'informations The Atlantic Wire a, quant à lui, estimé qu' "essayer d'attirer l'attention d'un conducteur avec un flash, et peut-être l'éblouir avec, ne semble pas la façon d'aider quelqu'un qui s'accroche au quai".

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :