En plein cœur d'un conflit israélo-palestinien qui dure, l'actuel Premier ministre de l'Etat hébreu Benyamin Netanyahou est une personnalité forte, dont l’hégémonie en Israël pourrait être bouleversée lors des élections législatives. Portrait.

Issu d'une famille "nationaliste révisionniste" qui dans les années 1920 représentait une droite nationaliste hostile à la gauche, ce petit-fils de rabbin a pris la direction dans les années 60 des Etats-Unis, une quinzaine d'années après sa naissance le 21 octobre 1949 à Tel Aviv. C’est de l’autre côté de l’Atlantique qu’il a entrepris ses études avec notamment le fameux Massachussetts Institute Of Technonology en point d’orgue. Sitôt le diplôme en poche, il revient en Israël pour son service militaire en 1967. Sa carrière professionnelle prend une première tournure au sein d'un cabinet de conseil en stratégie.

Des premiers pas en politique marqués par un drame

Ses premiers pas d’homme politique se font sous forme de fait divers malheureux avec la perte de son frère Yonathan, colonel dans l'armée israëlienne au cours d'une opération commando menée en 1976 en Ougenda. Dès lors, Benyamin Netanyahou est hostile envers les Palestiniens mais affirme surtout sa volonté de conserver le contrôle permanent de la Cisjordanie ainsi que ses colonies en territoires occupés.

L'ascension fulgurante du Premier ministre hébreu 

Ambassadeur de l'Etat d'Israël auprès des Nations Unies entre 1984 et 1988, où il donnait libre cours à ses positions pro-sionistes et hostiles au plan de paix au Proche-Orient. Député à la Knesset en 1988, celui qui est considéré comme l'étoile montante du Likoud gravit les échelons à vitesse grand-V : ministre adjoint des Affaires étrangères (1988-1990), conseiller spécial lors des négociations relatives à la Conférence de Madrid pour le pays.

Netanyahou brigue un 4ème mandat

Propulsé à la tête de l'Etat-major du Likoud qui domine le pays après le défaite des travaillistes mettant au second plan Shimon Peres, il devient Premier ministre (1996-1999) à 47 ans, soit le plus jeune chef du gouvernement de l'histoire du pays. Ce père de trois enfants connaîtra un sérieux accroc avec une défaite lors des élections en mai 1999 face à Ehud Barak.

Se retirant de son parti, Netanyahou retrouve la lumière trois ans plus tard en héritant du ministère des Affaires étrangères dans le gouvernement conservateur et nationaliste d'Ariel Sharon puis l'année suivante celui du ministère des Finances. Retrouvant son rôle de leader du Likoud à partir de 2005, ce sont les élections législatives de 2009 qui marquent une nouvelle ère avec un nouveau gouvernement mené par Shimon Peres, qui voit Netanyahou prendre le poste de Premier Ministre.

Publicité
En attendant de briguer un 4ème mandat de Premier ministre, dont les premiers résultats sont attendus à partir du 17 mars, il a clairement marqué au cours de ces années un virage contre l'administration Obama et une guerre sans merci contre le Hamas. Le pays israélien confronté à des nombreuses menaces sécuritaires et à de lourds défis sociaux pourraient prendre un nouveau virage politique et faire trébucher Benyamin Netanyahou de son piédestal…

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité
Publicité