En janvier, une petite fille a été retrouvée en pleine nature en Inde. Après avoir cru qu'elle avait grandi parmi les singes, les médecins penchent à présent pour une autre option. Découvrez la vérité sur son histoire.

"Mowgli girl". C’est le surnom qui avait été attribué à une petite fille de huit ans, retrouvée en janvier dernier, vivant aux côtés de singes dans la jungle au nord de l’Inde. Son histoire rappelait en effet celle de Mowgli, personnage du Livre de la Jungle, ayant grandi parmi des animaux sauvages. En réalité, son histoire serait beaucoup plus sordide.

D’après The Guardian, la petite fille, âgée de huit ans, n’aurait pas passé toute sa vie dans la jungle, mais aurait été récemment abandonnée par ses parents. Selon les médecins et les autorités, elle souffrirait de handicap mental et physique. "Je pense que les membres de sa famille étaient au courant qu’elle n’était pas capable de parler et ils l’auraient abandonnée près de la forêt", a affirmé un garde forestier au quotidien britannique.

"Au début elle rampait mais maintenant, elle marche normalement"

L’histoire de cette petite fille vivant parmi les singes avait suscité beaucoup d'interrogations, les autorités n'ayant au début aucune idée de la manière dont elle s'était retrouvée en pleine nature. Elle avait été découverte nue au mois de janvier au milieu d’un groupe de primates, se déplaçant et se comportant comme eux. Couverte de blessures sur les bras et les jambes, elle avait été conduite à l’hôpital pour être examinée. Depuis, les progrès qu’elle a faits suggèrent qu’elle n’a pas vécu toute sa vie dans la nature. "Au début, elle rampait mais maintenant, elle marche normalement. Elle n'est donc pas née dans la jungle", a raconté un médecin au Guardian.

Publicité
Une militante indienne pour le droit des femmes, Ranjana Kumari, a expliqué au quotidien anglais qu’en Inde, les enfants garçons sont préférés aux filles, ce qui pourrait expliquer pourquoi la fillette souffrant de handicap aurait été abandonnée. "Sa famille ne voulait pas s’occuper d’elle. (…) Ils ont préféré se débarrasser d’elle plutôt que de dépenser de l’argent pour l'élever", a-t-elle déclaré. Dimanche, la petite fille a quitté l’hôpital pour un orphelinat.

En vidéo sur le même thème - "Mowgli girl" : la fille sauvage découverte au milieu des singes

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité