Son vrai nom, sa carrière, sa vie privée… L’ancien président de l’Etat d’Israël s’est éteint dans la nuit, laissant derrière lui son empreinte dans l’Histoire. Retour sur les évènements plus ou moins connus de sa vie. 

Agé de 93 ans, Shimon Peres est décédé dans la nuit de mardi à mercredi. Et depuis, de nombreux dirigeants à travers le monde ont tenu à lui rendre hommage. François Hollande a ainsi estimé qu’"Israël perd un de ses hommes d’Etat les plus illustres, la paix un de ses plus ardents défenseurs et la France un ami fidèle". De son côté, Barack Obama a évoqué "la vie extraordinaire de notre cher ami Shimon Peres (…) dont l’engagement pour la sécurité et la recherche de la paix était fondé sur son inébranlable force morale et sur son indéfectible optimisme".

Une longévité inédite

Il faut dire qu’avec une carrière politique de plus de 60 ans, Shimon Peres a enchaîné les mandats. Il a notamment siégé comme ministre au sein de douze gouvernements, ce qui lui a valu une longévité politique inédite. En 1994, il a même reçu le Prix Nobel de la paix pour sa participation aux pourparlers de paix avec les Palestiniens qui ont mené aux accords d’Oslo.

Sa très célèbre cousine

Né en 1923 en Pologne, Shimon Peres a émigré vers Tel Aviv quand il avait onze ans. En 1945, et après avoir suivi des études à l’école agricole de Ben-Shemen, Shimon Peres a épousé Sonya Gelman. Agée du même âge que lui, elle donne naissance à trois enfants : une fille, Tsvia Walden-Peres, et deux fils, Yoni et Chemi. Mais si l’ancien président israélien a eu une vie de famille que l’on pourrait qualifier d’ordinaire, il avait cependant un lien de parenté quelque peu extraordinaire. Shimon Peres était le cousin germain de Lauren Bacall, née Betty Joan Perske, l’actrice américaine dont la carrière a décollé dans les années 1940 à Hollywood.

Le vrai nom de Shimon Peres

Publicité
Né Szymon Perski, le dernier père fondateur de l’Etat d’Israël a fait changer son nom au début de sa carrière politique, optant pour Pérès, qui veut dire "aigle". Un choix qui "lui vaudra des décennies plus tard l’ironie de commentateurs à propos de rapaces en voie d’extinction", souligne Le Monde.

Ses obsèques seront célébrées vendredi en Israël. 

En vidéo - Shimon Peres : en quelques jours, son état de santé s'était dégradé

Publicité