La femme la plus âgée au monde est décédée jeudi à New York. Elle était née en 1899. Une nouvelle doyenne du même âge prend sa place. 

Née en 1899 dans l'Alabama (Etats-Unis), la doyenne de l'humanité s'est éteinte jeudi à l'âge de 116 ans et 10 mois. Susannah Mushatt Jones transmet ainsi son titre à l'Italienne Emma Morano-Martinuzzi, âgée de 116 ans et 6 mois.

Aussi née en 1899, Emma Moreno-Martinuzzi vit dans le nord de l'Italie. C'est officiellement la dernière personne vivante sur terre à être née avant 1900. Pour cette ancienne ouvrière dans une fabrique de toile, la clef de la longévité, ce sont "trois oeufs par jour", avait-elle révélé dans le quotidien Italien La Stampa en 2014. C'est un régime alimentaire qu'un médecin lui avait prescrit quand elle avait 20 ans et qu'elle souffrait d'anémie.

A lire aussi : Un centenaire lègue une petite fortune à la Sécurité Sociale

Un facteur génétique

Publicité
Mais la centenaire explique qu'il y a aussi un fort facteur génétique. Ces deux soeurs sont également mortes à plus de cent ans. La vie d'Emma Moreno-Martinuzzi s'étend sur trois siècles. Au total, elle aura connu onze papes et deux guerres mondiales. 

Mais le record de longévité est toujours détenu par la Française Jeanne Calment, qui est morte en 1997, à 122 ans et 164 jours. 

En vidéo sur le même thème : À 74 ans, ce cavalier japonais est le doyen des JO ! 

Publicité