Samedi dernier, le narcotrafiquant mexicain "El Chapo" s'est évadé pour la seconde fois d'une prison de haute sécurité.

À 58 ans, le baron de la drogue Joaquin Guzman s'est évadé de prison pour la seconde fois en 15 ans. Alors qu'il était incarcéré au sein de l'Altiplano, établissement pénitentiaire le plus sécurisé du Mexique, celui que l'on surnomme "El chapo" a emprunté un tunnel qui "disposait de systèmes d’éclairage et de ventilation. Mais aussi de rails destinés à l’évacuation des décombres...", nous apprend le quotidien Libération.

La Commission nationale de sécurité du pays a également déclaré lors d'un communiqué de presse que ce n'est qu'après "avoir constaté qu'il ne réapparaissait pas (que) son évasion a été confirmée". Joaquin Guzman avait été aperçu pour la dernière fois, samedi soir, près de la salle de douche. La presse mexicaine soupçonnerait également l'existence d'un ou plusieurs complices.

Deux fois en 15 ans

C'est la seconde fois en 15 ans, que le criminel échappe aux autorités mexicaines. En 2001, "El Chapo" s'était déjà évadé de la Puente Grande, une prison de haute sécurité située dans le centre du mexique, près de Guadalajara. C'est dissimulé dans une charette contenant du linge sale qu'il s'était soustrait à l'attention de ses geôliers. Une cavale de treize longues années qui a pris fin en février 2014, lorsque l'armée a procédé à son arrestation.

Publicité
Aujourd'hui, "El Chapo" est l'un des barons de la drogue les plus recherchés au monde. À la tête d'un des plus puissants cartels d'Amérique Latine, le cartel de Sinaola - qui sévit également aux Etats-Unis et en Europe -, Joaquin Guzman serait aussi l'un des hommes les plus riches de la planète. Une richesse qu'il aurait ammassée notemment grâce au trafic d'armes et de stupéfiants, tandis que son cartel serait la cause de nombreux meutres et kidnappings.  

Vidéo sur le même thème : Mexique : arrestation du baron de la drogue Guzman 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité