L’étudiante américaine Amanda Knox a été de nouveau condamnée en appel pour le meurtre de sa colocataire, Meredith Kercher, en 2007 à Pérouse (Italie). Mais la jeune femme pourrait bien ne jamais purger sa peine. Plus de détails.

©AFP

Le verdict de la cour d’appel de Florence (Italie) est tombé jeudi soir vers 22 heures : Amanda Know et son ex-petit ami, Raffaele Sollecito, ont été de nouveau lourdement condamnés pour le meurtre de Meredith Kercher. La justice les a en effet reconnus coupables d’avoir sauvagement tué l’étudiante britannique en 2007. Les anciens amants ont respectivement été condamnés à 28 ans et 6 mois de prison et à 25 ans de réclusion. Le procureur avait cependant requis 30 ans de détention pour la jeune femme de 26 ans car, selon l’accusation, elle était à l’origine de la blessure la plus profonde infligée à la victime, "immobilisée comme si elle avait été un animal".

Suite à l’annonce du verdict, Amanda Know s’est dite "effrayée et attristée". Et alors que la jeune femme a toujours nié avoir tué son ex-colocataire, l’un de ses avocats, Luciano Virga a déclaré : "cela a été un gros choc, nous ferons recours, Amanda est innocente". Le magistrat envisage de faire appel devant la Cour suprême de cassation, la plus haute instance judiciaire italienne. En effet, tant que tous les recours n’ont pas été utilisés, la condamnation d’Amanda Knox n’est pas définitive.

Amanda Knox pourrait ne pas être extradéeElle et son ancien petit ami ont déjà passé quatre ans derrière les barreaux en Italie après avoir été condamnés une première fois en 2009. Grâce à son acquittement prononcé en 2011, l’Américaine a été libérée et a aussitôt regagné sa ville d’origine, Seattle (Etats-Unis). Et alors que ce jugement a ensuite été annulé par la cour de Cassation à cause de "multiples contradictions et incohérences manifeste", elle ne s’est jamais représentée devant la justice italienne. Je refuse de revenir "entre les mains de ceux qui veulent absolument m’envoyer en prison pour quelque chose que je n’ai pas fait", a-t-elle récemment expliqué au New York Times. Si Amanda Know venait à être reconnue coupable du meurtre de Meredith à l’issue de son dernier recours, il lui resterait toutefois encore une chance de ne pas purger sa peine. Malgré les bonnes relations entre l’Italie et les Etats-Unis et l’accord d’extradition qui existe entre les deux pays, les autorités américaines pourraient en effet refuser de livrer leur ressortissante à leurs homologues italiennes. "Tout dépendra de la pression populaire et médiatique et d'un calcul politique", précise 20 minutes.

Publicité
La famille de Meredith veut "connaître la vérité"De son côté, la sœur de Meredith Kercher a confié à la presse : "nous voulons juste connaître la vérité sur ce qui s’est passé cette nuit-là et obtenir justice". En novembre 2007, le corps de l’étudiante britannique a été retrouvé à moitié nu dans une mare de sang au milieu de l’appartement qu’elle partageait avec Amanda Know à Pérouse (Italie). Son corps portait par ailleurs les traces de 47 coups de couteau. L’autopsie avait ensuit révélé que la victime avait également été violée.

Vidéo : Amanda Knox signe un accord de 4 millions de dollars pour la sortie de son livre

Publicité