L'Angleterre et toute la ville de Londres ont tremblé mercredi après-midi après le meurtre d’un soldat britannique en pleine journée à Woolwich. Deux hommes ont attaqué et tué l’homme à l’aide de couteaux, d’une machette et d’un hachoir. Alors que la scène a été filmée par de nombreux témoins, l’un des tueurs présumés s’est même expliqué aux passants les mains ensanglantées.

Les images du meurtre sanglant de Londres

Deux hommes ont tué un soldat britannique mercredi après-midi, à l’aide de couteaux et de machettes. La scène s’est déroulée dans l’est de Londres à Woolwich, sous les regards de passants désemparés qui filmaient la scène. L’un des tueurs a par ailleurs expliqué son geste à l’un des témoins qui affirme, que lui et son complice l’ont fait "au nom d’Allah". "Nous jurons par Allah le tout puissant que nous n'arrêterons jamais de vous combattre", a ainsi déclaré l’un des tueurs aux passants.

Des tueurs sanglantsLes deux hommes ne se sont même pas enfuis et ont attendu l’arrivée de la police. Ils ont ensuite tenté d’attaquer les policiers arrivés sur les lieux du massacre. Les forces de l’ordre ont répliqué blessant grièvement les deux hommes. L’un est actuellement toujours entre la vie et la mort. Le Premier ministre, David Cameron a rapidement réagi qualifiant ce meurtre "d’acte barbare". La cellule de crise Cobra a part ailleurs été réunie en urgence au 10 Downing Street  pour faire la lumière sur cette "attaque épouvantable".

Des manifestations ont été organisées mercredi soir par le groupe anglais de défense (English Defense League), associé à des mouvements d’extrême droite. Le groupe a fait face aux forces de l’ordre pendant une bonne partie de la soirée.

Alors que les hypothèses d’une attaque terroriste se confirment, les souvenirs des attentats meurtriers du 7 juillet 2005 ressurgissement dans l'esprit des Londoniens. 

©Capture écran itvnews