Le président Vladimir Poutine est hostile à l'adoption d'enfants russes par des couples de même sexe. Il pourrait initier des mesures pour rendre impossible l'adoption aux pays ayant autorisé le mariage gay.

"Nous sommes en droit d'introduire des changements. Nous devons réagir à ce qui se passe autour de nous". Ainsi s'est adressé Vladimir Poutine aux députés russes au sujet de l'adoption.Le président russe fait référence à la promulgation du mariage gay dans plusieurs pays depuis le début de l'année (au Royaume-Uni, en Uruguay et en France). Vladimir Poutine est opposé à l'adoption d'enfants russes par des couples étrangers de même sexe, invoquant "les traditions culturelles et les normes éthiques de la Russie".

Vers un embargo généraliséVendredi, Vladimir Poutine est allé plus loin en souhaitant interdire tout départ d'enfants russes vers les pays ayant promulgué le mariage gay, quelque soit le type de couple.En décembre dernier, la Russie avait déjà interdit toute adoption par des couples américains. Officiellement, la mesure avait été prise pour protéger les enfants; elle répondait à une loi votée par le Congrès des Etats-Unis, sanctionnant des responsables russes.La Russie semble bien décidée à faire de ses 650 000 orphelins un moyen de pression politique.

Publicité
D'autre pays sur la même ligneLa Russie ne serait pas le premier pays à vouloir fermer les portes de l'adoption aux couples gays. Fin février, le gouvernement turc a lancé une campagne pour le retour des enfants adoptés par des couples homosexuels. Au Vietnam et en Lettonie, le candidat à l'adoption doit fournir une attestation de concubinage prouvant que le partenaire est de sexe opposé. 

Crédit Photo : ©Presidential Press and Information Office/ wikimedia Commons

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité