Vendredi dernier, tout laissait à croire que la femme de Manuel Valls, Anne Gravoin, s’était confiée au journal espagnol ABC. Or, cet entretien n’a jamais eu lieu. Explications.

© AFP

"De nombreuses femmes veulent coucher avec lui, mon grand amour", voici l'une des phrases que reprenait le journal espagnol ABC dans son article. Une citation dans l’air du temps avec le sondage d’ELLE qui affirmait que 20% des Françaises souhaiteraient avoir une histoire d’amour "torride" avec Manuel Valls. En lisant l’article sur ABC, il était possible de croire à une interview vu que le journaliste espagnol avait repris bon nombre de citations d’Anne Gravoin sans jamais les dater. Cependant, cette dernière n’a jamais accordé d’entretien à ce journal selon des informations de jeanmarcmorandini.com. Le site people a en effet indiqué que la dernière interview en date de la femme du ministre de l’Intérieur a été accordée en juin 2012. Contacté par Le Lab d’Europe 1 , l’auteur de l’article a reconnu pour sa part qu’il n’avait en aucun cas rencontré Anne Gravoin : "Ni ABC ni moi n'avons jamais dit qu'Anne Gravoin nous avait accordé une interview. Mon article reprend quelques extraits de différentes déclarations d'Anne Gravoin publiées dans la presse parisienne!".

"Installer un jour leur lit conjugal à l’Elysée"

Publicité
Dans son article, le journal espagnol revenait pourtant sur le récent sondage d’ELLE, n'hésitant pas à le lier avec une ancienne citation de la violoniste. "Aujourd'hui, de nombreuses femmes veulent coucher avec lui (Manuel Valls), mon grand amour." Une façon très espagnole de créer le buzz. A la fin du papier, Juan Pedro Quinonero, journaliste chez ABC, avait même la prétention de connaître les ambitions du couple Valls. "Le couple partage aussi un rêve commun: installer un jour leur lit conjugal à l'Élysée", avait-t-il annoncé sans même en avoir discuté avec l’un des intéressés.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité