Au moins cinq personnes, dont un Français, ont été abattues dans la nuit de vendredi à samedi dans un restaurant de Bamako, au Mali. 

Un attentat orchestré par un commando armé dans la nuit de vendredi à samedi dans le restaurant La Terrasse, à Bamako, a fait au moins cinq morts, dont un Français.

"Après avoir lancé plusieurs grenades, dont certaines n'ont pas explosé, l'homme s'engouffre dans l'établissement appelé La Terrasse ; il monte à l'étage et commence à mitrailler à l'arme automatique tout autour de lui, avant de prendre la fuite dans un véhicule conduit par un complice. Les deux hommes sont cagoulés. Peu après avoir quitté les lieux de l'attaque, ils croisent une voiture de police. Un nouvel échange de tirs a lieu", rapporte le site RFI.

Selon plusieurs sources diplomatiques, policières et hospitalières, trois Européens figurent parmi les victimes, dont un Français et un Belge mais aussi deux Maliens, un policier et un gardien. La nationalité de la dernière victime, a priori européenne, n'était pour l'heure pas encore connue. Au moins une dizaine de personnes ont également été blessées. 

Les Français de Bamako appelés à la prudence 

Deux suspects auraient été arrêtés dans une rue adjacente, tandis que la zone est actuellement bouclée par un impressionnant dispositif de sécurité, précise RFI. 

Publicité
Le président François Hollande a rapidement condamné avec "la plus grande force le lâche attentat" à Bamako. Selon l'Elysée, l’ambassade de France "a constitué une cellule de crise, averti les Français dès cette nuit et renforcé la sécurité de nos implantations en liaison avec les autorités maliennes". 

François Hollande va également s'entretenir avec le président malien Ibrahim Boubakar Keïta et "lui offrir l'aide de la France". 

En vidéo sur le même thème – Mali : fusillade dans un restaurant de Bamako, un Français abattu