Après seulement douze jours de présence au Mail, la France a déjà dépensé 30 millions d’euros. Un conflit très coûteux, qui pourrait se transformer en véritable gouffre financier s’il s’éternisait.

La guerre menée au Mali depuis maintenant douze jours a déjà coûté très cher à la France. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian évalue « à peu près à 30 millions d'euros le coût de l'opération à l'heure actuelle, mais c'est fait de manière un peu grossière » a-t-il déclaré mercredi.  « On peut considérer que l'opération la plus coûteuse pour nous jusqu'à présent a été l'opération logistique, le transport » a-t-il précisé.

Le ministre a rappelé que la Défense disposait d’un budget conséquent, des sommes « pour les opérations extérieures, d'un montant de 630 millions, qui sont à disposition du ministre de la Défense, du ministre des Finances, lorsque des opérations sont menées. Donc nous ne sommes pas en situation de difficultés de trésorerie » a-t-il indiqué. Jean-Yves Le Drian a également rappelé que la France « n’a pas vocation à rester éternellement dans ce pays », mais de nombreux experts estiment que le confit pourrait durer plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Publicité
D’un point de vue purement financier, l’opération militaire pourrait donc se révéler très coûteuse. Le ministre de la Défense a de son côté rappelé le véritable rôle de la France au Mali. « Nous n'avons jamais imaginé une opération éclair » a-t-il déclaré. « Tout ce que nous souhaitons, c'est de mettre en place les conditions pour que la force africaine puisse remplir la mission qui lui a été confiée par les Nations Unies ». A titre de comparaison, l’opération en Afghanistan avait coûté environ 1,3 millions par jour en 2012. Avec, pour l’heure, 2,5 millions par jour, l’opération Serval pourrait battre des records.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité