Un Boeing 777 de la Malaysia Airlines a été abattu jeudi par un tir de missile à l’Est de l’Ukraine. Le crash a fait 298 morts et aucun survivant. Les passagers et membres d’équipages, pour la plupart néerlandais, se rendaient à Kuala Lumpur (Malaisie).

298 personnes sont décédées dans ce crash

Il n’y a pas de survivant. Jeudi, 298 passagers et membres d’équipages ont été tués à bords d’un Boeing 777 de Malaysia Airlines, victimes d’un tir de missile à l’Est de l’Ukraine dans la région de Donetsk. Leur avion avait décollé quelques heures plus tôt d’Amsterdam (Pays-Bas) et devait rejoindre Kuala Lumpur (Malaisie). Il a été stoppé net dans sa course, explosant au vol et ne laissant aucun rescapé. Selon le ministre français des Transports, Frédéric Cuvillier, la présence de passagers français à bord de ce vol MH17 n’est toujours pas déterminée. « Trente-quatre passagers sont toujours sans nationalité confirmée », a-t-il expliqué ce vendredi matin au micro de RTL. D’après les premières informations communiquées par les autorités ukrainiennes, la plupart des passagers étaient néerlandais.

D’où venait ce tir de missile ?

L’origine du tir demeure elle aussi incertaine. Actuellement sur les lieux du drame, les secours tentent de retrouver les boîtes noires de l’appareil. Un responsable américain a par ailleurs indiqué que les analystes du renseignement outre-Atlantique étaient en train d’examiner les données en leur possession afin de déterminer si le missile a été tiré par les séparatistes pro-russes de l’Est de l’Ukraine (les soldats russes de l’autres côté de la frontière, ndlr) ou bien par les forces gouvernementales ukrainiennes. De leur côté, les responsables des deux pays se rejettent d’ores et déjà la faute mutuellement. C’est la toute première fois qu’un avion civil est abattu par un tir de missile en Europe.