En l'espace de quelques mois, la compagnie aérienne Malaysia Airlines a déploré la perte de deux avions de ligne. Deux catastrophes qui, d'après des analystes, la placent au bord de la faillite économique.

Suite à la double tragédie des vols MH370 et MH17 ayant causé la mort de plusieurs centaines de passagers, Malaysia Airlines nécessiterait une intervention immédiate de la part du fonds d'investissement public (détenant 69% de son capital) si elle veut s'en sortir, a rapporté l'AFP ce dimanche. Comme toute compagnie aérienne faisant face à de telles pertes, sa santé économique est au plus bas ont expliqué des analystes.

Depuis la mystérieuse disparition du vol MH370 survenue entre Kuala Lumpur et Pékin le 8 mars dernier, la situation de la compagnie s'est empirée. En effet, elle souffrait déjà d'un net recul dans ses réservations. Le crash du MH17 le 17 juillet dernier, causé par un tir de missile au-dessus de l'Ukraine, a rapproché un peu plus la Malaysia Airlines du bord du précipice. "Pour Malaysia Airlines, la dure réalité est qu'après le MH17, si le gouvernement ne propose pas très vite un plan stratégique, chaque jour qui passe contribuera à son auto-destruction et au final sa mort", a déclaré Shukor Yusof, analyste au cabinet de consultants Endau Analytics. Il a par ailleurs ajouté que la compagnie malaisienne perdait "un à deux millions de dollars US par jour".

Tout n'est pourtant pas perduDe 2011 à 2013, la Malaysia Airlines a perdu 4,1 milliards de ringgits au total (962 millions d'euros). A ceux là sont venus s'ajouter 443 millions de ringgits supplémentaires au premier trimestre 2014 suite à l'affaire du MH370. "La chute vertigineuse" des réservations en serait la cause. "Et malheureusement pour Malaysia Airlines, les clients potentiels à l'international vont lier son nom à des tragédies", a appuyé Jonathan Galaviz, issu d'un cabinet spécialisé dans le tourisme, Global Market Advisors.

Publicité
Cependant, sa trésorerie lui permetrait de "rester à flot six mois", a estimé Shukor Yusof.  Mais est-ce suffisant pour régler les problèmes de gestion, les refus de changement émanant des syndicats et les interférances gouvernementales qui accablent la compagnie ? Bien que les experts s'accordent à souligner la gravité de la situation financière du transporteur malaisien, ils préfèrent néanmoins jouer la carte de l'optimisme. En effet, d'autres compagnies aériennes, alors dans des conditions similaires pour cause de crash ou de mauvaise gestion, s'en sont sorties. Si les expériences de la Korean Air et de la Garuda Indonesia sont effectivement porteuses d'espoir, la Malaysia Airlines reste toutefois l'unique compagnie a avoir enregistré deux crashs aussi rapprochés.

Vidéo sur le même thème : Malaysia Airlines au coeur d'un traumatisme

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité